TAILLECIME/TAILLE-ÂME

TAILLECIME/TAILLE-ÂME TAILLECIME : néologisme rétivien ; s.m. ; se trouve dans Les Nuits révolutionnaires : « Après avoir passé l’arcade de l’Hôtel-de-ville, je rencontre des cannibales ; l’un, je l’ai vu, réalisait un horrible mot, prononcé depuis, il portait au bout d’un taillecime les viscères sanglants d’une Victime de la Fureur, et cet horrible bouquet ne faisait frémir personne » (Les Nuits de […]

ARCHI-BALADIN

Archi-baladin : néol. rétivien. Bateleur, acteur forain. « Il faut au peuple des amusements qui lui soient proportionnés, des spectacles matériels comme les danses-de-corde, les tours-de-force etc. tels qu’en donne l’Archi-baladin de nos foires » (La Mimographe, éd. M. de Rougemont, Slatkine reprints, coll. Ressources, 1980, p. 449).

ACTRICISME

Actricisme : néol. rétivien. Jeu de l’acteur ; manière de jouer ; talent de l’acteur qui met en valeur l’écrit théâtral. « Inventons donc un nom nouveau pour cet art enchanteur, dont le but est non-seulement de nous plaire et de nous corriger, mais d’embellir tous les genres d’expression de l’espèce humaine ; puisqu’aussi bien l’Actricisme […]

MIMOPHILE, MIMOMANE

Mimophile et mimomane : néologismes qui désignent les passionnés de théâtre et se rencontrent dans Le Paysan perverti sous la plume de Gaudet d’Arras : « La manière dont les mimophiles eux-mêmes reçoivent les acteurs et les actrices, la considération qu’ils leur marquent, ne ressemble pas à celle qu’ils ont pour les autres hommes […] ; elle est protectueuse : […]

MISOMIME

Misomime : s. néologisme rétivien pour désigner les ennemis des spectacles. Exemple : « Et cependant les Misomimes tiennent toujours le même langage ; leur zèle amer ne cherche qu’à détruire » (La Mimographe, éd. M. de Rougemont, Paris/Genève, Slatkine reprints, coll. Ressources, 1980, p. 214).

DAMERET

Littré Dameret : adj. et s. m. Homme dont la toilette et la galanterie ont de l’affectation. (La Mimographe, éd. M. de Rougemont, Slatkine reprints, coll. Ressources, 1980, p. 30)

THÉÂTRE ÉPHÉBIQUE

Théâtre éphébique : néologisme par lequel Rétif désigne le théâtre de l’Ambigu-Comique et celui des Bamboches, qui produisent des enfants acteurs (La Mimographe, éd. M. de Rougemont, Paris/Genève, Slatkine reprints, 1980). L’éphèbe, en grec, désignait un garçon âgé de 15 à 20 ans. Dans le théâtre antique d’Athènes, l’éphébicon était l’emplacement réservé à l’éphébie, qui […]

TRUPPELU

Dictionnaire du moyen français (1330-1500). TREPELU et des variantes dont TURPELU  et TRUPELU :  A. Gueux, sale, misérable.  B. Misérable, sot. De la famille de pilus. EXEMPLE chez Rabelais :    “En disnant bailla les comissions, et feut par son edict constitué le seigneur Trepelu* sus l’avant-garde » (Œuvres complètes, Gargantua, éd. Garnier, ch. XXVI, p. 104). […]

NIAISER

LITTRÉ NIAISER v. n. S’amuser à des choses niaises. Il est fâcheux de s’arrêter à ces bagatelles [sophismes sur l’indivisibilité], mais il y a des temps de niaiser, PASCAL. Esp. géom. I. Avant qu’il ait niaisé tout son soûl dans un fauteuil et à sa toilette, BARON, L’Homme à bonnes fortunes. I, 5. Il se […]

TARTARE

TREVOUX TARTARE : s.m. Nom qu’on donne aux valets qui servent les troupes de la Maison du roi en campagne. Un tartare a quelquefois plusieurs maîtres qui n’en sont pas mieux servis. Sa principale fonction est de panser les chevaux. « Caterine – Hé ! Voilà M. Tourangeot, qui a servi avec mon frère !… C’est-à-dire que mon frère était […]