ACTRICISME

Actricisme : néol. rétivien. Jeu de l’acteur ; manière de jouer ; talent de l’acteur qui met en valeur l’écrit théâtral.
« Inventons donc un nom nouveau pour cet art enchanteur, dont le but est non-seulement de nous plaire et de nous corriger, mais d’embellir tous les genres d’expression de l’espèce humaine ; puisqu’aussi bien l’Actricisme est au-dessus de tous les autres arts d’imitation » (La Mimographe, éd. M. de Rougemont, Slatkine reprints, coll. Ressources, p. 48).

MIMOPHILE, MIMOMANE

Mimophile et mimomane : néologismes qui désignent les passionnés de théâtre et se rencontrent dans Le Paysan perverti sous la plume de Gaudet d’Arras : « La manière dont les mimophiles eux-mêmes reçoivent les acteurs et les actrices, la considération qu’ils leur marquent, ne ressemble pas à celle qu’ils ont pour les autres hommes […] ; elle est protectueuse : l’on veut qu’ils amusent, qu’ils divertissent » (Le Paysan perverti, éd. D. Baruch, UGE, 10/18, t. 2, 152e Lettre, p. 98).

Edmond, « le » paysan perverti, lui répond : « car, mon cher, pour nous autres jeunes gens qui sommes des mimophiles ou si tu veux des mimomanes, une actrice est un être de la nature à peu près que sont les fées pour les enfants » (idem, 153e Lettre, p. 102).