Qui a tué le hibou ? Le dernier roman de Jacques Savy rend hommage aux passionnés de Rétif

Rétif de La Bretonne, témoin mystérieux du Paris secret du XVIIIe siècle, inspire les auteurs de romans policiers. Nous sommes nombreux à l’avoir croisé au détour d’une enquête de Nicolas Le Floch, le héros imaginé par Jean-François Parot. Dans un tout autre genre, il se retrouve au coeur du dernier roman de Jacques Savy, lui-même rétivien passionné et membre de la Société Rétif de La Bretonne. L’affaire imaginée par Jacques Savy se déroule à l’époque contemporaine dans le milieu des rétiviens. L’un d’entre eux, bibliophile averti, a fini par s’identifier complètement au hibou spectateur-nocturne et se promène à la lueur des réverbères sur les quais de l’île Saint-Louis à la recherche de quelque inscription gravée dans la pierre du parapet. Une nuit, il est assassiné. L’enquête de l’inspecteur Santucci, fraichement débarqué de Marseille, le mène dans le milieu des bibliophiles et universitaires rétiviens qui, peu à peu, lui permettent de mieux connaître la victime et les mobiles possibles de ce crime. Très classique mais plein d’humour, ce roman intéressera tous ceux qui apprécient Rétif et son oeuvre. Il touchera d’autant plus les rétiviens qui ont eu la chance de croiser Jacques Savy que celui-ci est décédé le 12 avril, peu de temps après la publication de ce cinquième roman. Né en 1935 à Barcelone, marseillais d’adoption, Jacques Savy a mené une carrière de chirurgien. C’est à partir de 2000 que, profitant de sa retraite, il a commencé des études de littérature, consacrant une maîtrise et un DEA à Rétif de La Bretonne puis s’inscrivant en thèse. Parallèlement, il s’était lancé dans l’écriture romanesque. Adhérent de la Société Rétif de La Bretonne depuis 2002, il en avait été un membre bienfaiteur et avait assisté à plusieurs assemblées générales. C’est ainsi que nous avions pu rencontrer ce rétivien très sympathique, curieux, ouvert d’esprit et généreux. C’est avec beaucoup de peine que nous avons appris sa disparition et que nous transmettons toutes nos condoléances à sa famille. Jacques Savy, Qui a tué le hibou ?, Saint-Denis, Edilivre, 2016, 162 p. ISBN : 978-2-334- 07104-8