Quelles conditions pour la recherche à venir ?

Le monde de la recherche se mobilise actuellement contre la loi de programmation pluriannuelle de la recherche. Un grand nombre d’universités, de laboratoires et de revues sont en grève pour protester contre ce projet de loi qui, sous couvert de redonner à la recherche française de la visibilité, de la liberté et des moyens inquiète vivement la communauté universitaire.

En effet les rapports sur lesquels s’appuie le projet préconisent de renforcer le pilotage de la recherche et de concentrer le pouvoir et les moyens distribués sur appels à projets, justifiant l’orientation assumée par le PDG du CNRS qui prône une loi « inégalitaire » et « darwinienne ». Or le renforcement de la concurrence entre les structures de recherche, la généralisation de la précarité des personnels (en particulier des jeunes chercheurs) par le recours aux CDD et la remise en cause du statut d’enseignant-chercheur par la suppression du plafonnement des heures d’enseignement statutaires apparaissent comme autant d’atteintes aux conditions d’une recherche diverse et pérenne.

Le conseil d’administration de la Société Rétif de la Bretonne partage ces inquiétudes et tient à en informer les membres de l’association.