Participation de la Société Rétif de la Bretonne au colloque de la SATOR : ROMAN ROSE/ROMAN NOIR

 

Participation de la Société Rétif de la Bretonne au colloque de la SATOR :

Roman rose/Roman noir  Territoires hétérogènes de la fiction 

 

La SATOR - Société d’Analyse des TOpiques Romanesques – tiendra son prochain colloque international du 23 au 25 mars 2017 à Aix-en-Provence.

Les propositions sont à remettre avant le 31 août 2016 Lien sur lequel vous trouverez le détail de l’appel de la SATOR : http://cielam.univ-amu.fr/romanroseromannoir  

Participation de la Société Rétif de la Bretonne 

Thématique générale de la session : «Rôle et fonction de la vertu chez Rétif et chez Sade dans la construction des situations romanesques, en fonction des finalités et des formes du pathétique»

La vertu des personnages de Rétif de la Bretonne et de Sade est souvent développée de façon récurrente, elle donne toute son intensité au pathétique dans la perspective du roman noir. Les œuvres des deux écrivains peuvent être considérées comme exemplaires pour une certaine hybridation des formes mêlant la veine du roman rose et celle du roman noir. Cependant les points de départ et la finalité des récits diffèrent. La session propose d’examiner les points de départ ; notamment ceux de la constitution de types romanesques du point de vue de la vertu. Il s’agira de relever les potentialités de ces personnages à devenir sujets d’un topos et supports d’intrigues romanesques. On relèvera particulièrement dans cette perspective les éléments traditionnels de la vertu mise à l’épreuve qui implique dès l’origine éthos, logos et pathos ; donc la vertu elle-même, la construction des situations romanesques et leur interaction avec les situations sociales, enfin les fonctions et les finalités du pathétique. Cette combinatoire nous paraît essentielle pour saisir les dangers auxquels la vertu est exposée dans les récits et pour comprendre les réactions des personnages. Récompensée ou bafouée, la vertu n’aura pas chez Rétif la même valeur que chez Sade, il en résulte une topique des comportements qui trouve une partie du sens dans la vertu (l’éthos ?) initiale des personnages qui contribue à la couleur du pathétique. La table ronde propose d’examiner ces processus chez les deux auteurs, pour observer chez Rétif le procédé de l’amalgame, avec une réalité vécue, et celui d’une construction plus abstraite voire chirurgicale, chez Sade, afin de jauger les particularités de l’une et de l’autre démarche dans le sens d’une globalisation de la fiction. La session est ouverte à toute participation visant à montrer comment la constitution de personnages types chez ces auteurs a contribué à une déterritorialisation de la fiction, mêlant le rose et le noir, tout en préparant les lecteurs à retrouver ces types sur d’autres supports, particulièrement par le biais des illustrations.

Responsable de la session : Claude Klein

Pour participer à cette session, vous pouvez vous inscrire avant le 1er septembre 2016 sur le site : retifdelabretonne.net dans Contact