OPÉRADIENS, OPÉRADIENNES

Opéradiens, opéradiennes : néol. acteurs et actrices de l'Opéra.

Dans le cadre de sa réforme du théâtre, Rétif envisage un statut particulier pour les acteurs de l'Opéra : "L'on cultivera de même des sujets pour l'Opéra ; mais ils ne seront pris que dans les conditions qui ne peuvent être admises au rang d'acteurs-citoyens ; ils auront des appointements ; le théâtre sera leur état ; et pour le reste, les Opéradiens suivront les règles de conduite prescrites pour les acteurs-citoyens par les articles suivants" (La Mimographe, éd. M. de Rougemont Paris/Genève, Slatkine reprints, 1980, p. 189-190).

"J'ai pensé que c'est la rareté des voix convenables qui vous a portée à rendre les Opéradiens acteurs de profession : l'anaphonèse, ou l'exercice du chant, leur est d'ailleurs absolument nécessaire" (ibid., p. 328).

Dans les derniers volumes des Contemporaines, consacrés aux femmes des théâtres, le terme opéradiennes est un générique qui englobe les chanteuses, les danseuses et les figurantes qui se produisent à l'Opéra.