NUAGER

NUAGER : néol. v. tr. Assombrir.

« Il est venu m’embrasser, avec un front nuagé, de cet air embarrassément fier, qui semble dire aux gens : je boude, de peur d’être grondé »  (La Mimographe, éd. M. de Rougemont, Slatkine reprints, 1980, p. 40).

« Ces pièces, je veux le croire, ne satyrisent pas la vertu, mais elles en nuagent l’éclat, elles la font redouter » (idem, p. 324).