JETS-DE-VOIX

Jets-de-voix : Rétif désigne par là les choristes qui se tiennent sur les côtés de la scène, ceux qu'on nommait aussi, selon L.-S. Mercier les "espaliers de l'Opéra" (Tableau de Paris, éd. J.-C. Bonnet, Paris, Mercure de France, 1994, p. 809).

"Je ne dis rien des deux troupeaux maltriés qui bordent les coulisses : ce sont des Jets-de-voix, fichés à demeure, qu'un ressort fait aller" (La Mimographe, éd. M. de Rougemont, Slatkine reprints, 1980, p. 466).