NONVÉRITÉ, NONVRAI

Nonvérité : s. f. néologisme qui s’applique au théâtre. C’est la nature même de l’espace théâtral de ne pas être ce qu’il représente ; et c’est à l’auteur de parvenir à nous y faire croire. « D’un autre côté, l’illusion est détruite, dès que le spectateur sent s’élever cette pensée, qu’on ne s’échapperait pas ainsi, sans […]

OPÉRADIENS, OPÉRADIENNES

Opéradiens, opéradiennes : néol. acteurs et actrices de l’Opéra. Dans le cadre de sa réforme du théâtre, Rétif envisage un statut particulier pour les acteurs de l’Opéra : « L’on cultivera de même des sujets pour l’Opéra ; mais ils ne seront pris que dans les conditions qui ne peuvent être admises au rang d’acteurs-citoyens ; […]

SANCIER

Dictionnaire de l’ancien français, Greimas Sancier : v. (fin XIIe s. ; lat. pop. sanitiare, de sanatus, guéri). 1. Guérir, soulager, calmer. 2. Protéger. 3. Rassasier, assouvir. 4. Dompter. 5. v. réfl. En avoir assez, se contenter. 6. Céder, s’arrêter, cesser. Rétif donne la signification et l’étymologie de ce vieux mot : « De sancire, signifie mieux […]

MODÈLEMENS

Modèlemens : néol. de Rétif qu’il présente comme la deuxième « face »de l’actricisme*, et qu’il définit ainsi : « J’appelle modèlemens les enseignements que l’auteur insère dans sa pièce pour en déterminer la pantomime, les silences, le vif, le tendre, en un mot la manière d’être dans les différentes situations du drame, tout le jeu muet, et le […]

IMITEMENS

Imitemens : néol. l’une des deux « faces » de l’actricisme*. Ce sont les « objets d’imitation » proposés au théâtre, autrement dit ce que véhicule le texte de théâtre, par opposition aux modèlemens* qui correspondent à la manière d’imiter (La Mimographe, éd. M. de Rougemont, Paris/Genève, Slatkine reprints, 1980, p. 181). « Que l’auteur ne donne donc jamais à nos […]

IDÉALITÉ

Idéalité : Rétif donne la définition de ce mot qu’il utilise plusieurs fois dans le champ précis du jeu théâtral : « idée que le spectateur peut se former de la manière dont le personnage agirait lui-même » (La Mimographe, éd. M. de Rougemont, Paris/Genève, 1980, p. 129). « Le Mimisme le plus parfait n’est pas celui où […]

CONNIVER

Cayrou Conniver : v. intr. « Dissimuler, faire semblant de ne pas voir un mal qu’on a le pouvoir et le droit d’empêcher ». Expl. étym. « Il tient ce sens du latin connivere, « cligner des yeux », d’où, au figuré, « fermer les yeux sur, laisser passer », par complicité. « Une pièce qui connive au mauvais goût de son siècle, […]

NUAGER

NUAGER : néol. v. tr. Assombrir. « Il est venu m’embrasser, avec un front nuagé, de cet air embarrassément fier, qui semble dire aux gens : je boude, de peur d’être grondé »  (La Mimographe, éd. M. de Rougemont, Slatkine reprints, 1980, p. 40). « Ces pièces, je veux le croire, ne satyrisent pas la vertu, mais elles […]

GAZER

GAZER : recouvrir d’un voile léger, filtrer, adoucir. « Des indécences crues, telles que celles des contes d’où la plupart des opéras-comiques ont été tirés, ne sont pas aussi dangereuses, que lorsqu’on les a gazées pour le théâtre des ariettes » (La Mimographe, éd. M. de Rougemont, Paris/Genève, Slatkine reprints, 1980, p. 401). Certaines pièces écrites par Rétif […]

AXIOMIMES

AXIOMIMES : néol. s. m., comédiens que cette activité n’empêche pas d’être citoyens, moraux, vertueux. « Du grec axio, digne, et mimo, imitateur, comédien »   (La Mimographe, p. 45).