Les Contemporaines de Rétif revisitées – Montpellier – 5 octobre 2018

Les Contemporaines de Rétif revisitées Journée d’étude organisée le vendredi 5 octobre 2018 à l’Institut de Recherche sur la Renaissance, l’âge Classique et les Lumières Université Paul-Valéry de Montpellier   Programme   9h Accueil de la journée d’étude 9h15 Pierre Testud, Université de Poitiers : Introduction 9h30 Session 1, Présidence Linda Gil : Histoire du livre Dominique Varry, ENSSIB […]

Appel à communication colloque : « De la satire à la juvénale : formes et enjeux de l’indignation chez Rétif de La Bretonne »

Colloque organisé par la Société Rétif de la Bretonne avec le soutien du Centre d’Étude de la Langue et des Littératures Françaises (CELLF, CNRS et Sorbonne Université) et du Laboratoire Interdisciplinaire d’étude du Politique Hannah Arendt (LIPHA, Universités Paris-Est-Créteil et Paris-Est-Marne la Vallée), Paris, le samedi 9 novembre 2019 Satire Juvénale Rétif Appel proposition Si […]

Les Contemporaines : des débuts d’histoires (suite)

  Deux cent vingt-sixième nouvelle  LA PROCUREUSE ou LE CURATIF Battre ta femme de la sorte ! Sous tes pieds la laisser pour morte, Et d’un bruit scandaleux les voisins alarmer ! Tu vas passer pour un infâme ! Compère, on sait bien qu’il faut battre une femme, Mais il ne faut pas l’assommer. D’Aceilly   On dit […]

Les Contemporaines : des débuts d’histoires (suite)

  Trentième nouvelle  LA SURPRISE DE L’AMOUR   Une femme aimable, que l’on connaît déjà par la nouvelle précédente, est encore l’héroïne de celle-ci. Mme de Glancé était mariée comme la plupart des filles riches, par convenance et sans qu’on eût consulté son cœur. Vertueuse par principes, et ne se doutant même pas qu’on pût manquer à […]

Les Contemporaines : des débuts d’histoires (suite)

  Cent quatre-vingt-dixième nouvelle    LA COURTISANE VERTUEUSE OU LA VERTU DANS LE VICE   Âmes sensibles, qui gémissez des abus, des crimes, des atrocités des grandes villes, combien de fois la prostitution ne vous a-t-elle pas révoltées, navrées de douleur ! De grandes et jolies filles, perdues pour la société comme pour elles-mêmes ; flétries avant […]

Les Contemporaines : des débuts d’histoires (suite)

  Deux cent trente-quatrième nouvelle   XI. Les Femmes d’artistes    I. LA PEINTRESSE   On imaginerait, au premier coup d’œil, que trois des conditions énoncées ont été déjà traitées dans les Contemporaines du commun. Mais le peintre, le sculpteur et le graveur de l’Académie sont trop distingués pour que j’aie prétendu les confondre avec […]

Les Contemporaines : des débuts d’histoires (suite)

  Deux cent seizième nouvelle    L’INTENDANTE OU LA FEMME À DOUZE ANS LA TRÉSORIÈRE OU LA FEMME À VINGT-CINQ ANS   Faut-il marier les filles très jeunes, et presque avant le développement des facultés et de la raison ? Faut-il attendre qu’elles soient absolument formées avant de les mettre sous l’autorité d’un mari ? Hippocrate dit […]

Les Contemporaines : des débuts d’histoires (suite)

  Deux cent treizième nouvelle   JENNY OU LA FILLE ADULTERINE ET LA MAUVAISE ÉPOUSE   Nos droits sont égaux, disent les femmes : si vous êtes infidèle, je puis être adultère. Où est la différence dans la violation de nos droits réciproques ? Cette nouvelle va répondre aux femmes impudentes qui, de nos jours, osent hasarder […]

Assemblée générale 2018

L’Assemblée générale de la Société Rétif de La Bretonne aura lieu le samedi 26 mai 2018 à partir de 14h à l’université Paris 3-Sorbonne Nouvelle. Elle sera suivie d’une Lecture-spectacle intitulée Le Hibou, adaptation du spectacle créé en 1989 par Christian Peythieu autour de Rétif et de son oeuvre. ConvocationAG2018

Appel à communication Journée d’étude sur Les Contemporaines – Montpellier, 5 oct. 2018

À l’occasion de la publication récente d’une édition intégrale et moderne des Contemporaines, en dix tomes, chez Champion, la Société Rétif de la Bretonne et l’Institut de Recherche sur la Renaissance, l’âge Classique et les Lumières organisent une journée d’étude le vendredi 5 octobre à l’université Paul-Valéry de Montpellier. Seront les bienvenues les communications qui […]