BRANDONNER

Littré :

BRANDON : Morceau d’étoffe, et maintenant, d’ordinaire, paille tortillée au bout d’un bâton et plantée aux extrémités d’un champ pour indiquer qu’il est saisi.

Saisie-brandon, acte par lequel un créancier fait saisir les fruits, pendants par branches et racines, des biens de son débiteur.

BRANDONNER [Terme juridique] Planter des brandons aux extrémités d’un champ dont la récolte est saisie.

Ce verbe est employé par les enfants de Sacy dans le jeu du loup ; il donne lieu à une petite comptine :

"Si tu lui pardonnes, les chiens te pardonneront ! Si tu la brandonnes, les chiens te brandonneront".

Le verbe, qui se réfère aux pratiques de la campagne et à la saisie d’une récolte par un créancier, est ici employé comme synonyme de "saisir".

(Source : Le Drame de la vie, éd. de l’Imprimerie nationale, acte I des Ombres, scène 16, p.39.)